Karim Usman
Karim Usman2 days ago
N. Lauretta
N. Lauretta2 days ago
Une autre femme élève votre enfant?
Les circonstances de la vie peuvent faire que vous ne soyez pas celle qui élève votre progéniture. Si vous vous trouvez dans cette condition, sachez que vous avez cependant un rôle capital à jouer dans la réussite de l’éducation de votre enfant. A défaut de l’élever vous-même, facilitez la tâche à celle qui va l’élever. C’est vrai il y a des situations où celle qui a la charge d’élever votre enfant est celle-là même qui a causé votre séparation avec le père de votre enfant. Vous avez envie de lui rendre la vie difficile. Mais dans la guerre entre adultes, l’enfant ne doit pas être l’arme de guerre. Il faudrait arriver à transcender votre haine et regarder l’intérêt de l’enfant.
Voici donc quelques conseils aux mamans qui ont leurs enfants dans le foyer d’une autre femme.
1- Soyez reconnaissantes. Imaginez une femme qui se marie et qui hérite d’un ou de plusieurs enfants. Avant même de pouvoir établir les bases de sa relation conjugale et mieux connaître son mari, elle doit gérer une famille de plusieurs personnes. Ce n’est pas du tout facile et elle peut se sentir frustrée parfois. Mais elle a accepté la situation. Elle s’occupe de votre enfant, le nourrit, l’accompagne à l’école ou chez le médecin quand il est malade. Quand il vit des frustrations c’est elle qui est là pour le consoler etc. Bref, elle fait votre travail. Et si elle l’encadre bien et qu’il réussit, vous serez la première bénéficiaire. Alors pourquoi lui mettre les bâtons dans les roues ? Si vous avez l'occasion, remerciez la personnellement. Souvent une parole douce peut effacer les tensions.
2- Ne vous occupez pas de ce qui se passe dans la maison de son père. Ne faites pas de votre enfant un rapporteur. Si vous avez l’occasion de voir votre enfant de temps en temps, construisez votre relation avec lui. Oubliez l’autre couple. C’est votre moment avec lui. Ne le gaspillez pas.
3- S’il commence à mal parler de la femme de son père, reprenez-le tout de suite. Dites-lui que c’est sa seconde maman, que vous n’êtes pas là pour vous occupez de lui, mais que c’est elle qui fait cette tâche et qu’il doit lui être reconnaissant. C’est vrai qu’on peut avoir à faire à une méchante marâtre des contes d’antan, mais cela ne sert pas de mettre le feu sur ses frustrations. Il faut plutôt le calmer et lui présenter l’aspect positif des choses. Bien sur, il faut vérifier que l'enfant n'est pas maltraité et au besoin en parler au père.
4- Exigez qu’il la respecte et lui soit obéissant. Cela lui servira aussi dans la vie car il apprendra à respecter l’autorité, à obéir et cela facilitera même sa relation avec Dieu.
5- Si le climat le permet, cherchez à parler avec la seconde maman pour avoir une ligne d’éducation commune. Si par exemple la discipline chez son père est qu’il ne regarde pas la télé à une certaine heure, appliquez la même discipline; C’est pour sa stabilité. Si l’enfant est manipulateur, il utilisera les différences de règlements et les désaccords entre vous à son avantage et pourra se jouer de vous tous. Il peut devenir plus tard un adulte plein de duplicité.
6- Si le climat le permet, le jour où vous prenez votre enfant, prenez aussi l’enfant de la seconde maman et occupez-vous un peu aussi de lui ne serait-ce qu’une journée.
L’amour n’a jamais eu de mauvaises conséquences, la paix non plus. Christement vôtre
Nalucia Miloungui
Nalucia Miloungui5 days ago
Bjr,ns n'avons pas encore évoqué la question..
N. Lauretta
N. Lauretta1 week ago
Comment élever l’enfant de son conjoint (2). Nous continuons avec le cas où la femme épouse un homme qui a déjà des enfants.
De vos commentaires, beaucoup ont suggéré que la femme doit aimer les enfants de son mari comme ses propres enfants, et qu'on ne peut aimer son conjoint sans aimer sa progéniture. Oui, c’est l’idéal. En théorie c’est parfait. Seulement la réalité est toute autre ; cet amour n'est pas inné comme c'est le cas avec son enfant biologique. J'aime le terme employé par un intervenant "amour adoptif". Le défi de la nouvelle maman est de développer cet amour adoptif qui est fragile. Si c’est un enfant en bas âge, c’est plus facile, si c’est un orphelin, c’est plus facile. Mais si en arrière plan il y a la mère biologique qui la pointe comme étant la cause de leur séparation, qui pousse l'enfant à lui désobéir, qui raconte des mensonges à son sujet ou au sujet de son père, cela rend l’enfant désagréable. Il faut alors la grâce de Dieu pour mettre en la nouvelle maman le genre d’amour divin qui a poussé Jésus à mourir pour nous alors que nous lui étions en tout point désagréables. Seul le Saint-Esprit peut faire naître un tel amour. Un amour patient, qui ne condamne pas à la première gaffe. Il faut garder à l'esprit que même les enfants naturels pourraient se comporter de la sorte mais cet amour biologique et inconditionnel qu’on a pour eux nous aide à pardonner et passer outre. Il faut prier que le Saint-Esprit reproduise ce type d'amour pour les enfants des conjoints.
Le parent biologique et sa nouvelle épouse doivent être sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne la discipline, les récompenses ou cadeaux à donner à l’enfant. Si le père est trop permissif (ce qui est parfois le cas car il essaye de compenser la blessure émotionnelle de l’enfant), et que la nouvelle maman veut discipliner, elle devient aux yeux de l’enfant la personne méchante. Cela crée des frictions entre les époux et rend difficile le développement de cet amour adoptif.
Aux mamans qui ont leurs enfants dans le foyer d’une autre femme, faites taire en vous tout sentiment égoïste. Dites-vous que le sort de votre enfant dépend d’elle. Œuvrez pour une bonne entente entre votre enfant et la femme de son père. Tout le monde en sortira gagnant. Nous reviendrons sur cette question dans un autre post.
Enfin pour les mamans adoptives, Ne cherchez pas à remplacer leur mère (sauf s’ils sont orphelins); soyez juste cette personne là, cette seconde maman, qui les aide à cheminer dans la vie, en qui ils peuvent se confier. SURTOUT N’ATTENDEZ RIEN EN RETOUR (à quelques exceptions près, ces enfants ne sont pas souvent reconnaissants. Nous en verrons aussi les raisons plus tard). Seul Dieu vous récompensera. Christement vôtre
N. Lauretta
N. Lauretta2 weeks ago
Comment élever l’enfant de son conjoint? Dans l’idéal du mariage conçu par Dieu, les enfants se font dans le mariage. Mais il arrive que , par un divorce, un veuvage ou une erreur de jeunesse, une femme se retrouve à épouser un homme qui a déjà un ou plusieurs enfants. Ou alors, cas moins fréquent, un homme épouse une fille qui a déjà un ou plusieurs enfants. Il peut aussi s’agir des cas de familles recomposées où chacun vient dans le mariage avec des enfants. Nous parlerons d’abord du premier cas.
Gérer un ménage avec les enfants d’une autre femme n’est pas facile, surtout si la mère biologique vous met les bâtons dans les roues. Même Sarah dans la Bible n’a pas pu supporter cela. Les problèmes peuvent venir des enfants qui n’acceptent pas qu’une autre prenne la place de leur mère, ou de l’épouse qui ne supporte pas les enfants de son mari et se sent en compétition avec eux, ou enfin du mari qui est soit trop protecteur des enfants, soit trop protecteur de sa femme. Les problèmes sont plus ou moins sérieux selon l’âge des enfants, l’éducation qu’ils ont reçu des premiers parents (d’où l’importance de toujours bien discipliner les enfants), la communication et la confiance qui règne dans le couple. Comme dans toute relation, il est important de trouver le juste équilibre. Il est important que chacun s’engage à faire de son mieux pour que l’harmonie règne dans le foyer. Cette situation a brisé beaucoup de ménages. Que faut-il faire? Partagez vos expériences et vos points de vue pour qu’ensemble nous arrivons à établir un code de conduite aussi bien pour l’homme, la femme et même les enfants qui sont déjà en âges de réfléchir. Christement vôtre
N. Lauretta
N. Lauretta3 weeks ago
Un homme est-il capable de n’avoir qu’une seule femme? A l’époque de l’ancien testament, quelques hommes avaient plusieurs dizaines voir centaines de femmes. Dans le nouveau testament, il est recommandé de n’avoir qu’une seule femme. Jésus dit même dans Mathieu 5:28: “Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur » L’adultère était déjà mentionné comme péché dans les dix commandements et dans les textes de l'ancien testament comme Malachie 2:15 où il est ordonné de rester fidèle à la femme de sa jeunesse. On peut se demander, dans ce contexte où certains hommes avait plusieurs femmes et concubines, comment l’adultère était établi.Je laisse la réponse aux exégètes.
L’église du nouveau testament ne reconnaît que la monogamie, combien d’hommes respectent cet engagement? J’entends parfois dire: « Ce n’est pas parce que je trompe ma femme que je ne l’aime pas ». De quel genre d’amour s’agit-il mes frères ? Que quelqu’un essaye de nous expliquer cet amour qui blesse la femme au plus profond d’elle-même et qui affecte jusqu'aux enfants. Certaines en tombent malades, d’autres en meurent, et vous dites que vous les aimez? Le paradoxe est que les femmes se sont résignées et acceptent cette situation. J’entends des femmes (et même des jeunes filles) dire « pourvu qu’il me respecte ». BIbliquement, le chrétien n’a droit qu’à une seule femme, il n'y a pas d'exception et la Bible est claire là-dessus: "les adultères n’hériteront pas du royaume des cieux". Le Seigneur ne nous demande jamais ce qui est au dessus de nos forces. Quand bien même on aurait le sentiment que ce qu’Il nous demande nous dépasse, nous avons toujours la possibilité de lui demander la force nécessaire pour le faire. De plus il existe des hommes, peu cités en exemple, qui arrivent à faire des mariages durables avec la même femme. Alors qu’on ne dise plus qu'il est impossible pour l’homme de n’avoir qu’une seule femme. Christement Vôtre